Le Centre Aurore Carlier remporte le Zen Award

Une récompense pour l’entreprise qui mène la politique la plus efficace de gestion du stress

 

 

 

Le Centre Aurore Carlier a remporté la 3e édition du Zen Award dans la catégorie des entreprises de 5 à 49 travailleurs, une récompense décernée par le groupe HDP-Arista pour son action visant à diminuer la charge mentale de leurs travailleurs.

 

Lire l'article sur www.zenaward.be

 

 

 

Entretien avec Dorothée Depoortere, directrice du centre de planning familial Aurore Carlier.

 

 

 


Comment a commencé « l’aventure » Zen Award ?

Nous avions eu vent de l’appel à projet lancé par HDP-Arista. Au départ, nous ne nous sentions pas vraiment concernés, pensant que c’était davantage destiné à de grosses entreprises, avec une politique de gestion du stress déjà bien installée.
Puis nous nous sommes rendu compte que nous pouvions participer dans la catégorie des entreprises de 5 à 49 travailleurs. Nous nous sommes donc lancés, plus pour le fun, pas du tout en pensant que nous pouvions gagner un prix. Notre objectif était surtout d’utiliser l’appel à projet comme un exercice en nous posant la question « Que fait-on chez nous pour gérer le stress ? ».
Le centre Aurore Carlier a été retenu pour les sélections provinciales, puis pour les sélections nationales. Quand le 16 février, lors de la remise des prix, nous avons entendu le nom du centre, nous étions surpris… mais ravis !

Comment cette récompense a-t-elle été accueillie par l’équipe ?

Tous les membres de l’équipe sont très contents. D’autant que dès le départ, on a plus joué le jeu pour insuffler une réflexion, sans réel espoir d’obtenir le prix.
Nous sommes bien sûr très fiers car cela apporte une reconnaissance à notre manière de travailler. Le jury a apprécié notre projet notamment parce qu’il a été mis en place intuitivement, sans l’intervention d’un conseiller en prévention dont c’est le métier. Le jury nous a comparés à Monsieur Jourdain, qui faisait de la prose sans le savoir…

Concrètement, comment gérez-vous le stress ? Comment arrivez-vous à rester zen ?

Tout d’abord, il est primordial d’identifier les sources de stress. Nous avons fait ce travail en équipe mais aussi individuellement. Nous avons distingué le bon stress, qui est moteur – la poussée d’adrénaline qui nous fait avancer dans les moments de rush – du mauvais stress. C’est ce dernier que nous tentons de réduire : gestion des horaires et des locaux, relations entre collègues, relations avec le public qui vient au planning,… Nous devons faire face à des situations parfois conflictuelles, génératrices de tensions.
Dans la pratique, nous y sommes arrivés en adaptant notre mode de fonctionnement au fur et à mesure. Nous avons des outils pour nous y aider : mise en place d’outils de communication, réunions d’équipe hebdomadaires, entretiens individuels, projets d’équipe qui créent du lien entre les travailleurs, … et bien sûr des moments conviviaux.

Qu’est-ce que ce prix change pour le centre Aurore Carlier ?

Ca nous encourage à continuer dans cette voie, à rester attentifs aux facteurs de stress et à tout mettre en œuvre pour les minimiser. Nous souhaitons garder une vision à long terme.
Notre envie, en répondant à l’appel à projet, était également de montrer que, quelque soit la taille de l’entreprise, le secteur d’activité ou la fonction occupée, tout le monde est soumis au stress. Mais il est possible de mettre des choses en place, de concevoir des réponses au stress qui ne soient pas trop lourdes pour une petite structure.
J’ai rappelé à l’équipe que c’était une démarche à garder à l’esprit et que nous n’allions pas nous reposer sur nos lauriers. La gestion du stress, ça se travaille tous les jours.

 

Mobilisation pour le droit à l'avortement 
Le samedi 24 mars 2012 

 

Rendez-vous à 14h à la place Poelart à Bruxelles

 

Signez la charte dès aujourd’hui sur www.abortionright.eu

 

Le droit à l’avortement, la liberté des femmes de choisir de poursuivre une grossesse ou non, est un acquis. Nous refusons qu’on le remette en cause.
Pourtant, la vigilance reste nécessaire :
- En Belgique, en 2010, ils étaient environ 2000 à marcher contre l’avortement. En 2011, ils étaient presque 3000.
- Partout dans le monde, de tels mouvements fleurissent.
- En Europe, certains pays ne reconnaissent toujours pas ce droit (Irlande, Malte, Chypre, Pologne) ou reviennent en arrière (Hongrie).
- Sans oublier la réalité d’autres pays, où les conditions dans lesquelles sont pratiquées les IVG sont loin d’être optimales, les moyens accordés sont faibles, comme d’ailleurs la considération professionnelle envers les personnes impliquées, ...

 

Les mouvements « anti-IVG » pourraient nous sembler marginaux mais le fait est qu’ils trouvent un écho dans les médias, dans les Parlements, ce qui leur donne du poids. Ils sont organisés et soutenus par de puissants lobbys.
Les anti-IVG veulent continuer d'organiser chaque année leur « marche pour la vie » afin d'abolir la Loi Lallemand-Michielsen, dépénalisant partiellement l’avortement. Nous devons nous mobiliser pour que leur voix reste perçue comme ce qu’elle est : un retour en arrière inadmissible !

 

Pour protéger nos acquis et notre vision du futur, des associations* se sont réunies et ont créé la « Plateforme pour le droit à l’avortement ».

 

Les objectifs de la plateforme sont doubles : rester vigilants (et mobilisés) mais aussi informer l’opinion publique sur les avancées et retours en arrière en matière de droit à l’avortement.

  

* Centre d'Action Laïque (CAL), Centre du Libre Examen, Centre Séverine, Conseil des Femmes Francophone de Belgique (CFFB), Fédération des Centres de Planning et de Consultations (FCPC), Fédération des Centres de Planning Familial de FPS ( FCPF-FPS), Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial (FCPPF), Fédération Laïque de centres de Planning familial (FLCPF), GACEHPA, LUNA, Mutualité Socialiste-Socialistisch Mutualiteit, Nederlandstalige Vrouwen Raad (NVR), Comité belge Ni putes Ni Soumises asbl, R.A.P.P.E.L (fr/nl), Sensoa, Université des femmes, VIVA (Socialistische Vrouwen Vereniging), VOK (Vrouwen Overleg Komitee), FGTB-ABVV, Vrijzinnige Vrouwen Oost-Vlaanderen, Women's Global Network for Reproductive Rights